vendredi 13 avril 2012

Reflets

Un jaune et un vert tendre se reflètent dans l'eau.
Ambiance à l'orage, gris à l'horizon.
Pas de Payne, évitons la rébellion.
Sur les couleurs, des fois, je devrais y aller mollo...

Papier Le Centenaire
Euh, ce soir je dois avoir une âme de poète... Encore que ce n'est pas facile de "poèter" avec une demoiselle qui veut jouer au docteur, à peindre, à déjeuner pour de faux, faire de la gym, me mets une couronne sur la tête, veut des ciseaux pour découper... "Maman, toi tu vas prendre la sorcière. Moi je prends la fée et la sorcière va te digérer... Toi tu as perdu, mais tu as quand même gagné. Maman pourquoi tu ne me laisse pas jouer à l'ordinateur ? Je veux l'ordinateur pour moi. Je peux aller sur tes genoux ? Un, deux, trois, quatre, cinq six, sept..."

Je ne suis pas martyrisée, mais ce n'est pas loin. Une médaille qu'il me faudrait pour arriver à bloguer dans ces conditions. Et encore, je n'ai pas tout raconté des 3 dernières minutes qui viennent de s'écouler.

3 commentaires:

Anne Le Maître a dit…

Ode aux héroïnes du quotidien... Plutôt fées que sorcières, non ? Et je trouve que ton paysage rend très bien.
La question que je me pose, avec cette technique en couleurs directes et ouvertures de blancs qui est la tienne, c'est comment nuancer, travailler les couleurs puisque tu ne peux pas vraiment superposer les glacis ? Si tes couleurs te posent problème, il y a peut-être une voie à explorer de ce côté là.

Christelle LECURET a dit…

En fait, pour les glacis je pense que je pourrais quand même en superposer. Surtout si je travaille avec du Fabriano. Mais j'ai tellement d'années de Moulin du Coq dans les pinceaux que ce n'est tout simplement pas une habitude que j'ai prise. Tu as raison, il faudrait que je m'y mette.

Yvonne a dit…

Même si tu te bats pour laisser à ton pinceau le temps de s'exprimer....Je trouve que l'on ressent très bien à travers ce paysage tout ce que ta rêverie t'a inspiré...
Yvonne
http://aquarellenaturefleurdelin.blogspot.com/