vendredi 24 février 2012

Aïcha

Exercice sur le portrait cette semaine à l'atelier bleu. Entre plusieurs portraits aquarellés, mon choix s'est porté sur celui d'Aïcha. En plus, c'est un monochrome sépia. Peut-être un peu de fainéantise... En tout cas, je suis ravie de ne pas avoir à travailler en couleur, cette semaine.

Quelque chose dans le regard me gène, mais je n'ai plus le modèle. Je trouve les yeux un peu petits.


Ce fut libérateur de travailler la chevelure le foulard et la tunique à grands coups de pinceaux vifs. J'aime bien travailler ainsi, même si cela limite les possibilités de repentir.

Cela me donne une envie soudaine de travailler au brou de noix. Il y a quelques années (enfin, ça doit bien faire plus de 10 ans, maintenant), j'avais fait des travaux avec cette technique et j'avais adoré cela. Il s'agissait de portraits surtout, comme cette femme et son enfant, par exemple. Il faut que je m'y remette !


Pas de cours pendant 2 semaines... mais des devoirs à faire à la maison. Et pas n'importe quoi : La jeune fille à la perle... Suite au prochain numéro pour voir ce que cela va donner.

2 commentaires:

Christine FROIDUROT a dit…

Je reconnais le sujet. Mon choix c'était porté sur un portrait d'enfant, sauvageonne. Je le mettrai en ligne ce WE.
Pour ton Aïcha, si je dois absolument lui chercher un défaut, son œil gauche (pour elle) est peut être un peu petit, je trouve l'autre bien. Mais, c'est surtout pour dire quelque chose qui change du "trop beau !" habituel....

Anne Le Maître a dit…

Et pour compléter les renseignements, Aïcha (comme ta sauvageonne, Christine) sort tout droit du très beau carnet de voyage de Françoise Caillette-Deneubourg sur le Maroc. Ses portraits sont admirables, et je suis bluffée de la manière dont Christelle, tu as attrapé la ressemblance. J'ai hâte de voir ta "Scarlett"...
;-)