lundi 11 juin 2012

A marée basse

Retour à Belle-Ile dans le port du Palais (je crois...). Très inspirants, ces bateaux échoués à marée basse comme autant de taches blanches... Oui, mais se ne sont pas des taches, ce sont des bateaux. 21 bateaux très exactement. Et bien je peux vous dire que ça en prend du temps pour peindre tout ça. Rien que le dessin, c'était coton. Ensuite j'ai tout passé au drawing-gum, pour faire le fond. Puis j'ai retiré le drawing, adouci tous les bords et je me suis lancée dans les bateaux.

Autant vous dire que je ne suis pas prêt de repeindre un bateau. J'en avais déjà marre au bout du dixième... Mais j'ai tenu le choc jusqu'à la fin, poussée par l'envie de voir le tableau terminé.

Papier Fabriano Artistico, 40x56 cm
Je suis assez contente du résultat, même si le problème avec ce genre de sujet, c'est que ce n'est jamais fini. Il y a encore une foule de détails qui pourraient être retravaillés...

1 commentaire:

Christine FROIDUROT a dit…

"Pas trop le ditail", comme aurait dit Frank Jooste avec son accent délicieux. En tout cas voilà une très jolie marée basse. Tu as bien travaillé et bien fait de t'obstiner à faire ces 21 bateaux.