vendredi 10 janvier 2014

Révélation

Ce soir, j'ai une petite envie de vous parler de matériel et de drawing gum en particulier. Utilisant du papier Moulin du Coq Rouge, il s'avère que ce papier s'abîme très rapidement en surface avec le drawing gum.

Je crois avoir toujours utilisé le drawing gum de chez Pébéo. Un avantage, quelques inconvénients... L'avantage : la couleur grise qui permet de voir très facilement où on l'a positionné. Les inconvénients : l'odeur et bien-sûr la résistance de la gomme qui arrache le papier (d'ailleurs c'est laborieux d'enlever la gomme).


Donc, j'ai décidé d'essayer une autre marque pour éviter d'arracher le papier. J'ai acheté le film de protection liquide Schmincke, cela fait plusieurs mois déjà. Ce petit pot de liquide blanc devait me faire peur car j'ai mis très longtemps à oser le tester. Au final, je trouve dommage d'avoir perdu tant de temps car ça a été comme un soulagement de trouver une solution, enfin. 

Au final, ce drawing gum Schmincke renverse le score du Pébéo. 2 avantages et 1 (petit) inconvénient. Les avantages sont la facilité pour l'enlever (un vrai plaisir...) et le fait qui'l n'y ait pas d'odeur, ce qui m'a très surprise au départ. L'inconvénient c'est que le liquide est blanc, donc très peu facile à voir mais avec un peu d'habitude, ça se gère facilement. Cela est mineur pour moi face aux bénéfices.


En conclusion, le match est gagné haut la main par Schminke. Pour le liquide à masquer en tout cas.

Pour ceux qui se demande qu'elle est la bonne méthode pour l'appliquer. Vous pouvez prendre un pinceau normal (pas votre préféré pour peindre non plus, ne prenez pas de risques) et n'oubliez surtout pas de le badigeonner de savon (sans rincer) avant d'appliquer le drawing gum. Lavez bien le pinceau dès la fin d'application sans attendre que cela sèche.



2 commentaires:

Anne Le Maître a dit…

Entièrement d'accord avec toi, j'ai essayé le Schmincke il y a un an et je ne l'ai plus quitté. D'autans plus que, mauvaise surprise, certains dessins traités au Pébéo jaunissent avec le temps à l'endroit où a été appliquée la gomme, et ce de manière irrémédiable ET visible. J'ai perdu quelques aquarelles comme ça...

Christelle Lecuret a dit…

Je n'avais jamais entendu parler encore de jaunissement avec le Pébéo. Cela fait un point positif de plus pour Schmincke !